Bébé ne veut pas rester dans son berceau ? Voici quelques astuces pour vous aider.

Certaines mères se découragent très vite avec l’idée d’utiliser un berceau même si c’est l’endroit le plus sûr et confortable pour que bébé passe une nuit de bonheur. Les autres mamans rencontrent certains problèmes de faire dormir le bébé dans un lit d’enfant comme le berceau. Endormi sur le bras de Maman pendant 45 minutes, une fois qu’on le met dans le berceau, à peine 5 minutes, bébé commence à crier et ne veut pas rester dans sa crèche. Si cette situation vous concerne aussi, n’abandonnez pas. Cependant, un berceau est l’endroit sûr pour que votre bébé s’habitue correctement à son milieu extérieur, et c’est le moment de lui apprendre à dormir dans son petit cocon ; son berceau sécuritaire. Avant 6 mois, il est difficile de mettre bébé dans le berceau. Après que les bébés ont atteint 6 mois, leur sieste et leurs habitudes nocturnes deviennent plus difficiles à changer. Il est conseillé alors de mettre bébé le plutôt possible dans son berceau pour qu’il s’habitue facilement.

Astuce n°1 :

Faites en sorte que le berceau se sente plus maman, dit le Dr Moore. «L’une des raisons pour lesquelles un bébé se fâche lorsque vous essayez de le faire passer au berceau est le changement drastique de température. Le bébé passe de la chaleur de votre corps à un lit relativement froid.

Astuce n°2 :

Cependant, ne placez jamais une couverture, un oreiller ou un lovey dans le berceau avec votre bébé car ceux-ci augmentent considérablement le risque de suffocation. Si votre bébé a moins de 3 mois, essayez l’emmaillotage, un sac de couchage. Si votre tout-petit continue à protester, restez près du berceau pendant quelques minutes avec votre main sur son ventre pour l’apaiser. Un massage du ventre est bon, mais évitez de la ramasser, cela le rendra confuse.

Astuce n°3

Une fois que l’heure du coucher se passe bien, mettez-le au lit pendant la sieste pendant la journée, mais gardez les autres comme d’habitude, afin qu’elle ne devienne pas grincheuse ou trop fatiguée. Maîtrisez d’abord la sieste, puis attaquez la suivante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *